Comment soulager les douleurs articulaires d’un cheval avec des anti-inflammatoires ?

Les douleurs articulaires résultent de la dégradation du cartilage, dont le rôle est de recouvrir l’extrémité des os sur les articulations. Contrairement aux idées reçues, elles n’atteignent pas seulement les chevaux âgés ou les chevaux sportifs. En effet, c’est une dégradation qui peut atteindre un cheval qui n’exerce aucun travail, et cela, peu importe son âge. Alors s’il n’y a aucun traitement possible, que faire ? Dans cet article, on vous explique comment soulager l’arthrose avec des anti-inflammatoires pour soulager la douleur et pour freiner la progression. 

Les différents traitements possibles pour atténuer la douleur de l’arthrose 

Malheureusement, les douleurs articulaires sont irréversibles en ce qui concerne la recherche de traitements efficaces. Outre la thérapie articulaire avec l’utilisation de cellules-souches, il n’y a pas de solutions efficaces pour la reconstruction. Cependant, cette thérapie permet d’injecter ces cellules dans l’articulation pour qu’elles puissent se transformer par la suite, en cellules cartilagineuses. Pour cela, il y a plusieurs traitements possibles. 

Cela peut vous intéresser : Recherche d'un EHPAD à Saran : voici des conseils pratiques

Anti-inflammatoire

Comme on le sait, l’anti-inflammatoire est un traitement qui aide à soulager et à diminuer l’inflammation. En prenant le cas du baume chauffant, on peut constater que c’est un produit qui ne présente aucun effet secondaire, car il est composé d’ingrédients naturels. Si cette solution vous intéresse, vous pouvez voir le site officiel.  Cependant, certains éleveurs optent pour des anti-inflammatoires ayant des effets dopants. Cela dit, si les problèmes articulaires évoluent autrement, ces médicaments sont recommandés par le vétérinaire lorsqu’il y a des crises aiguës. 

Phytothérapie 

Si votre cheval souffre d’arthrose, c’est la meilleure solution pour des traitements à base de plantes. D’ailleurs, la plupart des produits possèdent des vertus remarquables. En effet, il y a des plants originaires d’Afrique qui ont des propriétés anti-inflammatoire et antidouleurs. 

A découvrir également : Comment choisir la meilleure adresse de domiciliation du siège social pour un micro-entrepreneur en ligne créant une SARL ?

La phytothérapie est surtout un complément alimentaire disponible sous forme de poudre. Pour la consommation, il suffit de mélanger la substance dans l’aliment du cheval pendant une durée de 2 mois environ.  

Cependant, le choix de cette méthode nécessite de trouver une formule qui contient des plantes connues pour soulager des douleurs intenses. Mais faites bien attention de ne pas choisir une formule qui contient de l’Harpagophytum, car elle n’est pas recommandée en cas d’ulcères. 

Que faire en plus des anti-inflammatoires ? 

Pour que le cheval reste en bonne forme, il faut suivre quelques consignes utiles :

  • Maintenir un poids normal du cheval pour limiter la surcharge articulaire ;
  • Corriger les défauts d’aplomb pour éviter l’arthrose avec le poids inégal ;
  • Choisir des terrains adaptés en limitant les exercices de longue durée et les rotations ;
  • Mettre des ferrures légères si le cheval est arthrosique ;
  • Privilégier un temps de repos pour éviter les risques de complication au niveau des os.

Dans tous les cas, les produits anti-inflammatoires peuvent aider si le cheval ne présente pas de symptômes graves avec l’arthrose. Il suffit juste de trouver les exercices qui peuvent l’aider à maintenir son poids et sa forme avec des exercices variés. 

Copyright 2023. Tous Droits Réservés